FANDOM



Travaux Article en cours d'élaboration, merci de votre patience.


Affectueusement surnommée la Grande Youplà par ses habitants, Ankh-Morpork est la plus grande et la plus peuplée des cités du Disque-Monde, dans laquelle se déroulent la plupart des aventures racontées dans les Annales.

Blason-Ankh-Morpork

Armes de la ville


Blason et devises de la ville Modifier

Armoiries Modifier

Ecu écartelé par une tour sans fenêtres en pal et un fleuve en barre (la Tour de l'Art, qui se trouve à l'UI[1] et l'Ankh), portant au chef dextre des choux sur champ de sinople, à la pointe sénestre un champ de sable, et en chef sénestre et pointe dextre des bourses d'or sur champ d'argent. L'écu est surmonté par la Chouette de Morpork, frappée d'une bannière portant la devise Merus in pectum et in aquam et portant une croix ansée d'or. L'écu est supporté par deux hippopotames royaux baillants, (le droit portant une couronne au coup et le gauche une chaîne). Sous l'écu et les hippopotames se trouve un ruban portant la seconde devise de la ville : Quanti canicula ille in fenestra.

Devises Modifier

Les deux devises de la ville, de même que celles de très nombreuses Guildes et corporations, est en latatien, l'ancienne langue de la cité. La plus ancienne des deux devises (de loin également la plus populaire), Quanti canicula ille in fenestra, remonte à l'époque royale d'Ankh-Morpork et serait, suivant la légende, due au roi Ludwig l'Arbre (comme la grande majorité des nombreuses bizarreries que compte la ville). Ce roi, si détaché de la réalité qu'il n'arrivait pas à établir le contact avec elle, même en criant et en la poussant d'un long bâton[2] avait à proposer 3 devises, dont celle-ci sembla la plus acceptable (les autres étant "Bduh bduh bduh bduh" et "Veux aller faire popo maintenant").

La seconde devise, Merus in pectum et in aquam, remonte à l'époque de la première République par un comité de nobles, elle signifie "Pure en esprit et en eau" et, vous le comprendrez aisément plus bas dans cet article, passe pour être du plus haut comique.

Histoire d'Ankh-Morpork Modifier

La cité, à ce que l'on en sait, est la plus ancienne du Disque-Monde. Il existe deux légendes différentes quand à son origine.

La première de ces histoires rapporte que les deux frères qui fondèrent la cité furent élevés et allaités (et probablement piétinés) par un hippopotame. La seconde, mois en vogue chez les habitants de la ville, raconte qu'en des temps anciens, pour échapper à une terrible inondation, de vieux sages construisirent une arche pour sauver tous les animaux de la création. Au bout de quelque temps, le fumier généré par tous ces passagers commençant à devenir lourd et menaçait de faire sombrer le navire, les sages le passèrent par dessus bord et le baptisèrent Ankh-Morpork.

S'il y a eu un jour des hippopotames dans le fleuve,ils s'y sont dissous depuis longtemps, quand au fumier, après des siècles et des siècles de construction stratifiée, il n'en reste plus non plus de traces, si ce n'est qu'on prétend que la ville est construite sur du terreau et que le fumet de la ville pourrait rappeler l'odeur d'un zoo après plusieurs mois de grèves des soigneurs en charge du nettoyage des excréments.

Pour ce qui est des faits, la ville fut bâtie autour de la Tour de l'Art, un bâtiment d'origine mystérieuse dont on pense qu'il pourrait être antérieur au Disque-Monde lui-même. Puis la ville s'est aggrandie en aval du fleuve et de nouveaux quartiers et faubourgs s'y sont greffés, tels les couches successives d'un oignon (même si son odeur est bien plus agréable que celle de la ville).

A une époque, Ankh-Morpork fut le centre d'un immense empire qui s'étendait tout autour de la Mer Circulaire, englobant même le Klatch, où reignait la Pax Morporkia. Cet empire est en grande partie du au génie militaire du Général Tacticus. Celui-ci, refusant de prendre les rênes d'un empire devenant trop grand pour le contrôler, devint par la suite roi de Genua et finit par déclarer la guerre à Ankh-Morpork.

Vint ensuite l'Âge d'Or de la ville, où elle fut dirigée par les rois d'Ankh, décrits dans la légende comme sages, nobles et justes, dont la lignée s'éteignit quelques 2000 ans avant l'époque où se déroulent les évènements des Annales. Elle fut remplacée par une dynastie de vrais rois, corrompus et réaliste comme chaque monarque se doit d'être, qui menèrent au fil du temps l'empire à sa décadence et à son démantèlement. C'est peu avant cette triste fin qu'Alberto Malik fonda autour de la Tour de l'Art l'UI.

Certains des rois de cette période nous sont cités dans le Guet des Orfèvres, 15ème livre des Annales. Citons entre autres monarques connus :

  • la reine Alguinna IV ;
  • Artorollo ;
  • Loyala le Aaarg, qui régna 1 seconde 13 ;
  • Ludwig l'Arbre, auteur de la devise de la ville ;
  • Une guêpe, qui régna quand à elle une semaine ;
  • Le pied gauche du grand prêtre d'Io, suite à un malencontreux accident pendant la cérémonie de couronnement ;
  • Lorenzo le Gentil, dernier de la lignée, décapité par "Face-de-Marbre" Vimaire.

Suite à une guerre civile, les Patriciens succédèrent aux rois à la tête de la ville en imposant une parodie d'oligarchie. Le Patricien actuel, le seigneur Veterini applique, pour sa part, la plus stricte des démocraties : "Un homme, une voix". Il est l'homme, il a la voix.

Grâce à l'influence du Patricien en poste, la ville est en train de redevenir la capitale politique et économique du Disque-Monde, comme elle le fut pour les Plaines de Sto à l'époque de la Pax Morporkia.

Sources, bibliographie et notes Modifier

Sources Modifier

(en) L-Space
(en) Ankh-Morpork sur Discworld Wiki

Bibliographie Modifier

Notes Modifier

  1. UI : Université de l'Invisible
  2. in le Nouveau Vade-Mecum