FANDOM


Les orques ou orcs sont des créatures reconnues universellement comme brutales et agressives. Elles sont dépeintes comme barbares et immoraux, et on leur attribue généralement le rôle de serviteurs des ténèbres. Tolkien les confondait avec les gobelins (mais on peut facilement lui pardonner : dans le monde de Midkemia, il n'existe aucune différence entre les kobolds et les gnomes, et dans Le Dernier Orc, "homoncule" n'est qu'un terme péjoratif pour désigner les nains). Les orcs seront presque toujours des fantassins et presque exclusivement des mâles.

Dans les légendes Modifier

Orc viendrait de Orcus, un des dieux des Enfers.

Dans la fantasy moderne Modifier

Dans la Terre du Milieu, les orques ne possèdent aucune qualité : ils sont violents, sanguinaires, ils ne font pas d'œuvres d'art et haïssent les elfes. Leur langue et monstrueuse et ils ne montrent jamais aucune pitié, tut comme les ogres dans les Chroniques des Mondes Magiques. Les auteurs proposeront par la suite des monstres moins manichéens : Silvana de Mari, dans Le Dernier Orc, raconte qu'ils peuvent renoncer à leur condition de créatures perverses et inhumaines. Enfin, Stan Nicholls, dans ses ouvrages, met en scène un monde où les orques, en-dehors de leurs manières rustres et violentes, sont des êtres civilisés et doués d'intelligence. Christopher Paolini s'en servira pour créer les Urgals et Flavia Bujor pour les Ghibduls.

Œuvres où apparaissent les orques Modifier

Romans Modifier

Bandes dessinées Modifier

  • Elfes;
  • à compléter...

Jeux vidéo Modifier